Skip to content

Crise de la Corona

Un projet pilote européen pose des panneaux de signalisation

Leitbild deutsch

Il est temps de penser et d’agir différemment

Dans la situation actuelle, un changement semble s’amorcer, par la force des choses. Se sentir protégé et en sécurité est un grand défi en ces temps où un danger invisible rend caduques les sécurités mondaines. Nous entrons peut-être dans une période où l’IMMERWEITER sera remis en question et où un retour au rituel salutaire de réduction à l’essentiel accompagnera cette remise en question. L’autre force invisible qui nourrit nos âmes et peut les relier de manière intemporelle sort de l’ombre - c’est du moins ce que je ressens. L’immobilité comme lien de retour ?

En y regardant de plus près, la crise de Corona peut aussi être comprise comme une invitation pour chacun d’entre nous à prendre position et à réagir. Peut-être pouvons-nous même montrer, grâce à nos possibilités d’être en chemin et à l’« art du chemin », comment les choses pourraient évoluer entre nous, êtres humains, après la crise. La seule réponse à cette crise sera l’action ! Ils créeront soit un avenir [flétri], soit un autre [guérissant].

La question clé est donc la suivante : qui sommes-nous aujourd’hui ? Et qui serons-nous lorsque cette crise sera surmontée ? Quelles actions suivront alors de notre part pour apporter le salut à la création avec tous ses êtres humains et non humains ? Il est temps de poser ces questions et de faire suivre les pensées inspirées par des actes. Nous sommes concernés - également en tant que pèlerins sur le chemin de la connaissance le long des étoiles d’Europe !

En ce sens, la crise exige en premier lieu de la solidarité et de l’aide pour tous ceux qui, autour de nous, ont besoin de soutien ! A un autre niveau, nous pouvons aussi considérer cette crise comme une opportunité de « l’art du chemin » pour continuer à penser et à agir vers un monde meilleur. Que ferons-nous différemment une fois que nous aurons surmonté cette crise, avec l’aide de l’empathie que nous avons tous reçue ?

Vous êtes invités à suivre cette idée et à la diffuser avec vos moyens. Le pèlerinage crée des liens ! C’est dans ce contexte que nous avons élargi le message principal du Chemin des étoiles.

Allons de l’avant avec une nouvelle façon de penser + d’agir. Un monde meilleur est possible !

Peter Michael Lupp
Avril 2020

CORONA

Réaction immunitaire de la Terre Prise de contrôle hostile dans le courant vital de l’humanité Un tiers invisible nettoie la couronne de la création

Fragile enfin devant le tribunal mondial les peuples luttent pour les rangs

Sous des cieux divisés, le mortel pousse la peur

Sans raison apparente, le malheur Le curable est immunisé

Mais quand sur nous tremblent les lèvres de nos médecins le désespoir révèle la raison et la vérité :

Quand les machines du monde s’usent sans sens Chauffent la terre et se multiplient à l’infini Au lieu d’enseigner la vie aux gens dans le respect de l’empathie

Reste Le climat change rapidement Création sans miracle Divin sans étincelle Biosphère sans diversité Ensemble sans l’un pour l’autre Homme sans dignité Monde sans paix Connaissance sans sagesse Vie sans grâce Avenir sans résonance[t] …et Corona sans chance

Qui serons-nous au lendemain de Corona ?

Peter Michael Lupp

Voix actuelle

En ces temps si précaires de pandémie et de quarantaine, j’ai redécouvert votre livre sur le « chemin des étoiles ». Et cela s’est passé ainsi : En fait, je voulais à nouveau pratiquer régulièrement ces jours-ci un rituel ou une retraite personnelle qui ne m’accompagne habituellement que pendant les grandes fêtes de l’année liturgique : L’écoute quotidienne de chants grégoriens. Pour cela, j’utilise depuis environ 30 ans les merveilleux enregistrements de la Choralschola de la Capella Antiqua München (direction Konrad Ruhland). Avant-hier, en écoutant, mon regard a été attiré par le mur de livres où se trouve votre livre sur la tablette supérieure. Je l’ai pris et j’ai commencé à le feuilleter en l’écoutant.

Accompagnés par la musique, qui avait des racines importantes à l’époque carolingienne dans la région de Metz, les images et les textes de votre recueil ont acquis une fascination nouvelle et toute particulière. Et inversement : les prières et mélodies monastiques ancestrales ont gagné une note de fraîcheur grâce à l’accompagnement visuel.

Mon expérience actuelle : le livre - associé à la musique - peut à la fois « mettre à la terre » et « élever » en ces temps de crise. L’homme ne vit pas que de pain…

MERCI !

Ulrich Grober freier Journalist (u.a. ZEIT), Publizist und Buchautor, Experte für Nachhaltigkeit. „Wortforscher“. Lebt in Marl/Ruhrgebiet.