Prolog Prolog Prolog Prolog Prolog Prolog Prolog Prolog Prolog Prolog Prolog Prolog Prolog Prolog
Il est temps de partir | se recueillir | découvrir | emprunter de nouvelles voies | œuvrer pour la paix

Au Moyen Âge, les pèlerins de Saint-Jacques se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle s’orientaient, entre autres, en suivant les fines traces étoilées laissées par la Voie lactée dans le firmament nocturne. D’innombrables pèlerins ont également laissé leurs empreintes dans les anciens paysages culturels du Palatinat, de Sarre, de Lorraine et d’Alsace. Bien que ces sentiers soient « enfouis », les vestiges de l’art architectural médiéval viennent nous rappeler la spiritualité particulière des pèlerins partis à la rencontre d’une grande destination. Un réseau de sentiers redécouverts émaille aujourd’hui cette Grande Région. Cet enchevêtrement de sentiers où se croisent perpétuellement la culture allemande et française au cœur de l’Europe (espace du projet) a été baptisé poétiquement « Chemin des étoiles/Sternenweg ».

L’idée de « Chemin des étoiles/ Sternenweg » a été lancée en 2006 par le Regionalverband Saarbrücken. L’objectif consistait à mettre en œuvre un projet européen modèle valorisant de manière poétique et à échelle transfrontalière les sentiers régionaux des pèlerins de Saint-Jacques. Ce projet cherchait également à déterminer dans quelle mesure les petites touches posées sur une route culturelle vieille de plus de 1000 ans pouvaient inciter, dans un contexte grand-régional, à une cohabitation européenne inscrite sous le signe de la tolérance et de l’ouverture sur autrui.

Situés au Moyen Âge déjà à la croisée des grandes routes, la région de Sarrebruck ainsi que le Saarpfalz-Kreis ont constitué le point de démarrage du projet.

Grâce au concours de nombreuses personnes et institutions, des repères ont été posés le long des sentiers régionaux redécouverts des pèlerins médiévaux de Saint-Jacques mettant en avant les particularités des étapes intermédiaires en direction du tombeau de saint Jacques de Compostelle en Espagne.

Les axes routiers de l’espace du projet relient de façon quasi stellaire les anciennes villes épiscopales de Mayence, Worms et Spire, en passant par le carrefour de Sarrebruck et Sarreguemines jusqu’à Metz et longent la Haardt palatine jusqu’en Alsace. Le long des routes alsaciennes des pèlerins de Saint-Jacques, le chemin des étoiles passe par Wissembourg, Strasbourg et s’étend jusqu’à Thann.

Certains repères se composent d’ornements en pierre des champs, rehaussés en partie d’une étoile (repères uniquement visibles dans la zone centrale du projet, c’est-à-dire dans le Saarpfalz-Kreis et la région de Sarrebruck) et d’autres de coquilles Saint-Jacques en pierre indiquant la présence de vestiges de l’art architectural médiéval en bordure et à proximité des sentiers.

Le recensement des vestiges de l’art architectural médiéval longeant les différents sentiers dans l’espace du projet a constitué un point phare de ce dernier. En effet, ces vestiges n‘avaient encore jamais été mis en rapport avec les sentiers enfouis des pèlerins. Ces « témoins » du Moyen Âge ont été successivement agrémentés d’une coquille Saint-Jacques en pierre et complétés d’un panneau d’informations. Faisant office de « parrains », les partenaires régionaux ont également été informés des aspects fondateurs de ce projet modèle et le site internet local mis en lien avec le site internet de chemin des étoiles. La fabrication des coquillages en pierre a été réalisée à Sarrebruck, dans le cadre de mesures de qualification professionnelle offrant à des jeunes une formation dans différents métiers.

La localisation d’environ 300 joyaux d’antan retrace ainsi les pas des pèlerins du Moyen Âge qui cherchaient dans ces paysages aux multiples facettes le chemin à suivre. À notre époque, les repères posés sont autant d’invitations à se mettre en quête de divers indices, parfois même au-delà des sentiers marqués.

À l’instar des préceptes de l’acupuncture, cette stratégie fournit un modèle probant permettant aux régions et communes voisines, par le biais de ces « petites touches », de se définir et réunir autour de points de référence culturels ancrés dans un contexte européen, voire même spirituel. Jusqu’à date, plus de 3000 personnes ont contribué, de façon directe ou indirecte, à ce projet modèle.



Informations actuelles sur le projet, en date de juillet 2017
Sous la voie lactée

Sous la voie lactée

Le terme « chemin des étoiles » est inspiré de l’histoire : au moyen-âge, la voie lactée était considérée comme un repère cosmique menant à la tombe de Saint-Jacques de Compostelle. « Caminus Stellarum »,« Camino de las estrellas » ou « chemin des étoiles » sont autant de dénominations connues, depuis le moyen-âge, pour désigner le réseau des chemins des pèlerins de Saint-Jacques se rendant en Espagne. (vergleiche auch Mythos Jakobswege)

Parcourez- avec nous, sous « la voie lactée », le chemin des étoiles qui traverse des paysages culturels aux multiples facettes dont les repères vous guideront vers les petits et grands vestiges des chemins européens redécouverts des pèlerins de Saint-Jacques dans la région. Ces chemins font partie d’un itinéraire culturel européen unique en son genre, déclaré par l‘UNESCO patrimoine culturel mondial, et commémorent les sentiers de pèlerinage médiéval vers Saint-Jacques de Compostelle. Découvrez la Grande Région dans un des points de jonction majeurs de l’Europe. En parcourant les itinéraires de la zone du projet, vous irez aussi bien à la rencontre de la culture sarroise que palatine ou française (alsacienne et lorraine). De plus, vous traverserez les paysages culturels de régions modèles, classées réserves de biosphères par l’Unesco.

Les réserves de biosphère

Les réserves de biosphère : des régions modèles

Les chemins des pèlerins de Saint-Jacques en Palatinat et en Sarre traversent la réserve de biosphère des Vosges du Nord-Pfälzerwald et celle du Bliesgau. Il s’agit de régions reconnues internationalement qui abritent des paysages culturels de longue tradition, harmonieusement protégés et développés. Le principe de ces régions modèles, où la cohabitation de l’Homme et de la nature est mise en place et expérimentée de façon exemplaire, se reflète également dans le projet transfrontalier d’aménagement paysager et culturel «Chemin des étoiles / Sternenweg ».

www.biosphaere-bliesgau.eu
Une idée fait son chemin

Une idée fait son chemin

La région de Sarrebruck constitue l'un des carrefours des chemins redécouverts des pèlerins de Saint-Jacques allant de Spire, Worms et Mayence à Metz, en passant par Sarrebruck. Ainsi est née l’idée du projet « Chemin des étoiles / Sternenwege » dont la devise était « un petit budget pour un maximum d’inspiration sociale et culturelle ». Bénéficiant d’un engagement citoyen, social et culturel puissant et dépassant « l’esprit de clocher », les itinéraires ainsi mis en place devaient aboutir, malgré un budget modeste, à la création d’un réseau mettant la pensée européenne à l’honneur. Inspiré par cette idée, le Regionalverband Saarbrücken a mis en place, en 2005, un concept de revalorisation des chemins incluant des mesures en faveur de l’emploi.

L'année 2006 a marqué le coup d’envoi du projet. Dans un premier temps, les itinéraires nord et sud des chemins de pèlerinage reliant l’ancienne abbaye bénédictine de Hornbach à Sarreguemines et Sarrebruck/ Spicheren, via la réserve de biosphère du Bliesgau, ont été aménagés en Sarre conjointement avec la région voisine Saarpfalz-Kreis.

Grâce au concours de l’association des Amis de Saint-Jacques en Rhénanie-Palatinat et en Sarre (St. Jakobus-Gesellschaft Rheinland-Pfalz-Saarland e.V) et d’innombrables autres partenaires, le projet a évolué, devenant peu à peu un projet d’aménagement paysager et culturel européen exemplaire. (cf Impressum).

Des chemins et des hommes

Des chemins et des hommes

La possibilité d’intégrer des demandeurs d’emplois, dont une majorité de jeunes, dans un projet dédié aux paysages culturels et favoriser ainsi l'instauration d'une identité commune, constitue un important pilier du projet « Chemin des étoiles / Sternenweg ». Le centre de formation professionnelle ZBB de Burbach (Zentrum für Bildung und Beruf Saar gGmbH, ZBB) ainsi que la société pour l’emploi et la qualification du Saarpfalz-Kreis (AQuiS) ont participé, dès le début, à la réalisation des repères marquant les chemins. Aujourd’hui encore, les coquilles Saint-Jacques en pierre sont fabriquées au centre ZBB, à Sarrebruck.

Pour la majorité des jeunes hommes et jeunes femmes à la recherche d’un emploi ou d’une formation, la réalisation artisanale et créative de ces « repères » ainsi que leur fabrication sur place leur ont permis d‘acquérir une qualification supplémentaire, dans le cadre d’un projet transfrontalier exemplaire, améliorant ainsi leurs perspectives professionnelles. La devise du projet était : « des chemins et des hommes ….la réussite est au bout ! Le chemin parcouru et les nouvelles perspectives qu’il ouvre, tel est l’objectif ». Le projet vise également à sensibiliser les participants aux ressources particulières de leur région, leur terre natale européenne, et à susciter leur engagement en faveur d’un projet culturel exceptionnel.

Philosophie

Philosophie des europäischen Modellprojektes

Die Welt ist aus dem Gleichgewicht geraten. Durch unreflektiertes Wachstumsdenken und Konsumwahn machen sich Sinnentleerung und ein schleichender Werteverlust breit. Europa braucht eine neue Zukunftsvision.

Regionale Entwicklungsstrategien haben daher ohne einen wertebildenden und vernetzenden Kulturfaktor kaum mehr Bestand. Gesucht sind Ideen in denen sich nachhaltige Lebensformen - Konzept über Leben[s]Kunst - die sich über die „Kirchtürme“ hinweg auch in einem großregionalen Kontext grenzüberschreitend entwickeln lassen. Kulturelle bzw. ästhetische und ethische Bildung unterstützen maßgeblich dabei, überkommene Begrenzungen und Strukturen zu überwinden.

Dieses Projekt macht sich diese Aspekte zu Nutze und möchte veranschaulichen, wie ein grenzüberschreitender und zugleich großregionaler Erfahrungsraum für ein inspirierendes und schöpferisches Unterwegssein und ein werteorientiertes europäisches Miteinander bereitgestellt werden kann.

Die Philosophie des Sternenweges basiert auf der Begegnung und dem Austausch von Kulturen und greift dabei auf den Mythos der Pilgerschaft zum Grab des Apostels Jakobus zurück. Diese Pilgerschaft zu einem großen Ziel steht für die Wurzeln Europas und den Ursprung des naturnahen und spirituellen Reisens.

Die Pilgerschaft des Mittelalters war von einer weltoffenen Neugier und der ständigen Begegnungen mit dem Fremden geprägt. Ihr Gelingen war in hohem Maße von der Barmherzigkeit, freundschaftlichen Begegnung und dem kulturellem Austausch als Nahrung des Körpers und der Seele abhängig.

Auf diese überlieferten Zusammenhänge nimmt die Philosophie des Projektes Bezug. Ziel ist es, diese Aspekte des frühen Reisens entlang der regionalen Wegeachsen der Wege der Jakobspilger zu kommunizieren und zu reflektieren.

Pilgern auf dem Sternenweg steht in diesem Sinne in der Gegenwart für den Aufbruch zu neuen Zielen: eine Vorwärtsbewegung, um überkommene Begrenzungen und Strukturen hinter sich zu lassen, um neue Erkenntnisse für nachhaltige Lebensformen und ein freundschaftliches europäisches Miteinander zu sammeln.

Die Wegezeichen bieten dazu Bezugspunkte; sie laden zum Aufbruch ein und führen an Schauplätze, an denen diese Themen nachgespürt werden können, „…wenn die Seele dazu leicht genug ist…“, wie der Schriftsteller Cees Noteboom es einmal formulierte. In diesem Zusammenhang werden die Wegezeichen und ihre „Paten“ zu Vermittlern von oftmals unentdeckten Sehenswürdigkeiten und ihren Themen. Sie bieten einen Orientierungspunkt und gelegentlich auch eine Anregung, sich einmal abseits der Wege treiben zu lassen und laden dazu ein, sich Zeit zu nehmen zum Innehalten, Weiterdenken und für unerwartete Begegnungen unterwegs.

Das Projekt „Sternenweg/Chemin des étoiles“ ist vor diesem Hintergrund ein Experimentierfeld und Modell für regionale Entwicklungsstrategien an einer der Nahtstellen Europas zugleich.

Friedenspilger

Pèlerin pour la paix

Bienvenue sur les sentiers qui longent les étoiles au cœur de l’Europe!

Traversant l’Europe, les sentiers des pèlerins ont tracé depuis 1000 ans une ligne servant de repère collectif pour le pèlerinage vers le tombeau de l’apôtre Jacques et ont contribué à façonner les origines spirituelles de l’Europe. Un réseau de sentiers parcourus par des millions de pas émaille aujourd’hui l’Europe et reflète symboliquement l’échange et la rencontre amicale entre les cultures, dès lors qu’on se déplace hors des frontières, en terre étrangère, se rapprochant progressivement d’une « grande destination » du présent.

Les discussions actuelles sur la pérennisation de l’Europe sont révélatrices du souhait d’avoir un idéal d’avenir basé sur une société civile dynamique et tournée vers le monde. Une Europe de la tolérance, de l’humanité, de la liberté, de la démocratie, de la rencontre bienveillante entre les cultures et de la paix.

Que vous soyez seul ou accompagné sous les étoiles de l’Europe, sondez votre âme et répandez cet esprit européen lors des randonnées de pèlerinage, à la poursuite des traces des pèlerins médiévaux de Saint-Jacques.

Les nouvelles convictions forgent de nouvelles réalités. La force de de l’Europe réside dans ses valeurs, un monde meilleur est possible !